Les stages
Les entraînements
Les courses
Les pilotes
Trucs, astuces pour la piste

Magny-Cours octobre 2015
La Rookies #56
L'endurance #391
L'endurance #11
L'endurance #76

 
Course O3z à Magny-Cours les 16, 17 et 18 octobre 2015
La course de l'équipage 391
Par Zak et Pad
IMG_3163

Dimanche 04 octobre

Ben voilà ! Attention mesdames et messieurs dans pas longtemps ça va commencer.

Ray et Dézo sont en reconnaissance pour le prochain rallye des Tontons. Reste pour l’entrainement mécanique Emilie au chrono, Nico à la roue arrière et Manu pour l’avant. Pade et moi, en guest star, regardons les mécanos s’activer.

Privilège de pilotes. Tout se déroule bien, on est au top. Ça va chier à Magny-Cours le 18.

Samedi 11 octobre

Fred monte les pneus que l’on va utiliser pour les essais libres, les qualif’s et des balles neuves pour la course. Equilibrage aux petits oignons qu’il fait Pade. J’vous l’dit ça va chier à Magny-Cours Le matos à emmener est regroupé dans le garage. Restera plus qu’à checker jeudi matin en chargeant le camion Interrogation… qui reviendra chauve ? Yan ou Zak ?

Jeudi 15 octobre

9h30 Fait pas chaud pour charger le camion. Réfléchissement pour le ranger de façon optimum avec tout le nécessaire pour un week-end d’endurance.

11h00 Tout est rentré et il reste même un peu de place pour les jerricans, les pneus resté chez JP Motos.

11h30 Départ de la maison pour aller déjeuner avec Coco, notre team manager.

14h00 Enfin le départ. J’attends ce moment depuis… Nous ferons la route jusqu’au circuit de Magny-Cours avec Ray et K-Ray

18h00 On retrouve les copains dans le box numéro 4. Le moral n’est pas au beau fixe. Titi et Jéjé ont chuté lors de cette journée de roulage. Heureusement sans gravité pour les pilotes. Les machines n’ont pas souffert non plus. On dîne tous ensemble dans le box et l’on rejoint notre gite avec Ray et K-Ray. À partir de maintenant les nuits vont être courtes.

Vendredi 16 octobre

Réveil : 6h00

Coco, Emilie et Pad nous ont rejoints pendant la nuit Une douche, un petit déjeuner, et hop Ray, Pad et moi rejoignons le circuit. Les filles restent sous la couette et viendrons plus tard avec le ravitaillement.

La journée sera tranquille pour notre équipage. Quatre séances d’essais libres sont au programme de cette journée. Deux séances chacun.

En fin de matinée, après sa première séance Pad réalise un réglage aux petits oignons de la fourche. Une bonne idée la moto est « plus facile » pour le reste du week end.

La deuxième séance va être plus compliquée dans la tête. Je quitte le box pour rejoindre la piste, drapeau rouge, je reste bloqué par les commissaires à la sortie des stands.

Je vois de l’agitation de l’autre côté des rails, un pilote a chuté dans le 180°. Ray et Lolo sont devant, déjà sur la piste. Regard dans la pit-lane, Ray est là, derrière le rail j’aperçois un casque blanc, merde l’expérimenté Lolo a chuté dans le 180°, ça plombe le moral et le doute s’installe. Heureusement il est debout c’est le principal.

Fred et moi décidons de rouler tranquillement le reste de la journée. Le froid s’installe sur le circuit et décision est prise d’aller diner au gîte.

Samedi 17 octobre

Nouveau réveil à 6h00

Arrivée à 7h00 dans le box et branchement des couvertures chauffantes.

Les qualifs sont prévues à 11h05 et 15h55 pour Pad et 9h35 et 14h05 pour moi. Conseil du président « sur la première tu roules tranquille, ce n’est pas là que tu va faire un temps »

9h35 : le team a préparé la moto, pression des pneus, chauffe moteur… Durant tout le week-end ils seront au top. Fred et moi n’ayant qu’à nous occuper de piloter. Je repars et ne ferais que 3 tours chrono la séance est interrompues par un drapeau rouge. Meilleur temps 2’07,763. J’espère améliorer dans la seconde séance.

10h45 c’est la première séance qualif pour Lolo. Il nous fait une Jean-Raoul Ducable. « Les essais c’est fait pour essayer ». Du coup ce demeuré (sic) s’est bourré au premier virage ! Bon deux chutes de Lolo en deux jours je ne pensais pas vivre cela. Heureusement elles ont été sans gravité pour le pilote. Pour la Kawa, ah oui comme Jean-Raoul Ducable il a une Kawa Lolo, ce n’est pas la même chose. Elle a pris chère comme disent les d’jeun’s.

11h05 : Pad s’élance à son tour pour sa première séance. Il réalise un beau 2’04,931. Un ennui mécanique frappe le team : la tige de sélecteur se détache. Il fera un tour de circuit en quatrième. Il a du en chier pour sortir d’Adélaïde. Manu répare rapidement ce soucis. La Gex est prête à affronter les deuxièmes séances qualif’s.

14h05 : Rien de particulier pour moi j’améliore légèrement 2’06,629. Je suis déçu. Déçu par ce mauvais chrono mais aussi parce que j’ai perdu la caméra de Ray sur le circuit. Je ne sais pas à quel endroit. Après sa chute lors de sa deuxième qualif, Ray m’avouera : « Zak t’as pas perdu la caméra dans Estoril, j’suis allé voir elle y est pas » Il progresse Ray dans ses chronos mais aussi dans ses blagounettes ! Un futur pilote rapide et comique. Va finir président des Tontons un jour celui là !

15h55 : Pad repart au combat. La position du sélecteur ne lui convient pas et il n’améliorera pas son chrono du matin. Nous sommes qualifiés 38éme de la finale B en 2’05,780.

La journée est terminée pour nous. Il nous reste à monter les balles neuves et changer les plaquettes pour la course. La team sera encore très efficace dans cet exercice minutieux. Ensuite nous allons assister à la course de Ray. Mal qualifié, suite à sa chute dans Estoril, il fera une superbe remontée et une très belle course. Retour au gîte on va se coucher tôt.

Dimanche 18 octobre

Nous sommes dans le box à 7h00 Café, Imodium, café…

Il fait froid Manu, Dézo, Nico et Ray s’affaire autour de la Gex Emilie affute son chrono, Gözdé son panneau d’affichage, K-Ray son extincteur. Evelyne gère le reste.

Dernières recommandations de Coco team manager, secondée par Max de Plus Race. Les pilotes enfilent leurs combinaisons.

8h05 Casque, gants. J’ai le sentiment d’être un mouton visitant un abattoir le jour de l’Aïd…
Bon ce n’est pas tout ça mais faut y aller maintenant que t’es là.

Sorti pour le tour de chauffe. Il y a beaucoup de brume et à la passerelle je ne vois pas le virage d’Adélaïde. Ça promet du plaisir.

Mise en pré-grille. Nico tient la moto. Départ pour le tour de chauffe. Il a dit quoi déjà le président des tontons pour réussir un bon départ ? Ah oui je me souviens. (Le site internet des Tontons Chicaneurs étant public vous comprendrez que je ne peux dévoiler ici ce secret).

En tout cas ça marche sa méthode. Reste à refaire la même chose pour le vrai départ. Du départ je ne me souviens pas de grand-chose. Un immense silence, le starter qui s’élance en agitant le drapeau tricolore, la course vers la gex, moteur…

Je reprendrai connaissance à la sortie du ‘S’ avant la ligne droite des stands lors qu’à la ré-accélération la roue avant quittera le sol. Mon départ a dû être pas trop mauvais, partis 38 on sera 31 au premier passage. Ray dira "oh putain il passe sur la roue arrière, il a décidé de mettre du pâté Zak !"

Ensuite je ne me souviens que du froid qui engourdi les doigts et du soleil rasant dans la courbe d’Estoril qui m’empêche de voir la piste. De quelques belles passes d’armes avec d’autres concurrents.

Au 24e tour, je rentre pour ravitailler et passer le relai à Pad. Les conditions de course s’améliorent et Pad va assurer deux beaux relais avec un top lap en 2’00’076.

On s’est bien amusé, avec une équipe, sympa, disponible et au top. Le tout professionnel et dans la bonne humeur.

Un regret ? Oui, la saison est terminée, il faut attendre fin mars pour recommencer.
Une envie ? Oui, d’autres courses avec Pad si il veut bien.
D’autres courses…VITE

Merci à toute l’équipe du team #391 Pad et Zak

Les photos des qualifs
Les photos de la course

IMG_3163
IMG_3163
IMG_3163
IMG_3163
IMG_3163
Endurance-0204
Endurance-0205
Endurance-0228
Endurance-0268
Endurance-0269
Endurance-0295
Endurance-0395
Endurance-0458
Endurance-0840
Endurance-0848
Endurance-0868
Endurance-0901
Endurance-0923
Endurance-1090
IMG_3243
IMG_3244
IMG_3245
IMG_3246
IMG_3247
IMG_3248
Eparpillés aux quatre coins de la piste façon puzzle