Les stages
Les entraînements
Les courses
Les pilotes
Trucs, astuces pour la piste

Jeudi 4 - L'arrivée
Vendredi 5 - Les essais libres
Samedi 6 - Les qualifications
Dimanche 7 - La course

 
Les Chevals - L'aventure 2018 partie 01
Par Frédo
8W3A1873
8W3A1873
8W3A1873 8W3A1873
8W3A1873
8W3A1873
8W3A1873
8W3A1873
8W3A1873

Bourbonnais 2017, grande messe de la Voxanie annuelle, en marge des AGs et anniversaires. Voxanistes et sympathisants se retrouvent pour envoyer un peu de bois, plus vert que vermoulu, sur cette jolie petite piste des environs de Moulins.

Comme d’habitude nous ne sommes pas très nombreux en catégorie « Pilote », voir même d’une rareté proche de l’extinction. A chacun ses bonnes raisons, pour Pat91 qui se sacrifie en faisant l’entrée piste, c’est le patron qui a dit stop à la suite de ses précédentes chutes au Vigeant. Pour Polo, personne pour garder les enfants. Pour Picsou, la chute de l’année dernière, lui a rappelé qu’il est difficile d’être à la fois organisateur et pilote. Il se consacre totalement cette année à notre bon plaisir : merci !

Pas de bus, donc pas de Marcus, pas de Bondu, donc pas de sortie de virage dans la terre, pas de Lolo des Tontons Chicaneurs, donc même pas une Kawa…d’années en années tout le monde va à la piscine et se met à l’aquaponey. Heureusement que Maxence a rameuté ses potes. Reste en résistants, la jeune garde avec Kevin et le CR de Paddy, Pantah et son CR orange, le vaillant Tony truand avec sa rutilante Aprilia mais aussi Tripou sur sa magnifique Black à freinage Béringer et également Nico CR 74 sur une KTM RC8R.

Pour moi c’est le roulage de l’année, le seul de toute la planète motarde où on peut s’envoyer 14 séries de 20 minutes avec le repas compris pour à peine 100€ avec les conseils de pilotes chevronnés et pas une once de prise de tête. Qui dit mieux ?

Pas trop de roulages depuis la course de 2011, deux, trois par an à peine : d’autres priorités, une maison, des enfants, la passion à l’épreuve du réel. Alors là, je profite : des copains, un circuit, et même deux motos, c’est la fête ! J’ai pris mon CR Cazeaux reconstitué à partir d’une épave en 2013 sur lequel j’ai greffé l’ancien habillage de la 33 de 2011, mais j’ai aussi et surtout celle que j’appelle la Black burn, une vraie moto de club, une moto collaborative, une moto de potes, la vraie moto de 2011 dont le moteur a été refait par maitre horloger Manu. Cette moto appartient maintenant à Pat, Picsou, Polo, Torpen et moi. J’y ai greffé un habillage de Black Magic. Polo a rodé amoureusement le moteur en le montant sur son CR gris. Le puzzle étant réassemblé, il n’y a plus qu’à valider le tout sur la piste. Je suis le seul disponible pour rouler sur la bête, alors roule, roule et roule, on va voir ce qu’il a dans le ventre notre petit proto !

Du bonheur ! Ca roule, et aussi ça discute et même plutôt bien avec le Tripou que je retrouve avec plaisir après les Iron Bikers de 2016. Le bonhomme a un sacré coup de guidon et pour cause, il a déjà fait un peu de promo découverte avec une Dayto 675 Triumph. Depuis, son cœur auvergnat s’est retrouvé dans sa passion motarde au guidon d’une Voxan. Cette petite journée est en train de le convaincre de la capacité de nos brêlons à s’égayer sur piste. Nico se greffe à la conversation et y greffe les accents chantants de son Périgord natal. Je le connais aussi pour avoir croiser le fer avec lui et son ancien 848 sur la piste du Vigeant. En plus de son expérience des roulages, il a une expérience de l’endurance en tant que mécano pour des potes. De mon côté, la flamme de la course a été un peu soufflée par la tempête de 2011 mais la passion peut toujours raviver les braises pour peu que le projet soit solide. Plus envie de voir repartir un pote en ambulance dés les essais. Au fil des ronds, au fil des séries, j’évite les freinages de crapule, les dépassements osés et autres vilainies pistardes pour ne voir que l’évidence : « sacré niveau les gars ! On ne serait pas ridicule sur une Vox au milieu des Ducat’s dans une Endurance du DCF. » Ca y est comme tout vrai motard j’ai jeté mon pavé dans la mare : « ça vous brancherait pas une petite endurance en 2018 ? »

Les pupilles de mes deux compères se dilatent, les zygomatiques se figent, la flamme est rallumée : « Pas con l’ami ! Ça vaut le coup d’y réfléchir »

8W3A18738W3A18738W3A18738W3A18738W3A1873
8W3A18738W3A18738W3A18738W3A18738W3A1873
8W3A18738W3A18738W3A1873
Eparpillés aux quatre coins de la piste façon puzzle