Les stages
Les entraînements
Les courses
Les pilotes
Trucs, astuces pour la piste

Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 6

 
Les Chevals - L'aventure 2018 partie 04
Par Frédo

















Pour Nico sont CR « gonflé » par Manu craque dés le 28 janvier. Il utilise souvent cette machine pour aller au boulot et veux une préparation réversible facilement. Pour ce faire, il démonte juste les optiques avant et opture leur logement. Il retire clignos et bavette mais garde le feux arrière pour la pluie. Il conserve donc selle et habillage d’origine car il a en stock un habillage encore nickel. Il conserve ses pots en position basse mais avec des échappements plus libres et légers que l’origine.

Il lui reste à faire la mise en conformité au règlement FFM commun à toutes les compétitions de vitesses organisées en France et même celles du DCF. L’objectif de ce règlement est d’abord d’assurer la sécurité des pilotes. En gros, toutes les motos doivent freiner et ne pas se vider de leurs fluides en roulant ou en tombant.

- Remplacement du liquide de refroidissement par de l’eau
- Freinage de toutes les vis en rapport avec les canalisations d’huile, bouchons de remplissage ou de vidange
- Freinage du filtre à huile (ou de son carter sur les Voxan)
- Pose de récupérateurs séparés pour les trop pleins d’eau, d’huile, d’essence
- Pose d’un bac récupérateur sous le moteur d’un volume au moins égal à celui de l’huile contenu (avec des bouchons amovibles en cas de pluie)
- Pose de protections à visser sur les carters exposés à la chute - Pose d’embouts téflon sur les reposes pieds s’ils ne sont pas repliables
- Pose d’une protection de levier de frein (pour éviter un freinage intempestif en cas de touchette entre deux motos)
- Pose d’une aile de requin avant la couronne arrière (pour éviter d’avoir un ou plusieurs doigts sectionnés entre la couronne et la chaine en cas de chute)
- Pose d’un feu de position arrière allumable en cas de pluie (si l’origine n’est plus présent) Pour

Tripou, c’est plus sérieux. C’est une vraie transformation piste qui va s’opérer avec même un projet de peinture perso. Bon budget en perspective avec pas mal d’aftermarket, mais, pour la paix conjugale, pas de chiffre.

- Révision moteur et cartographie chez TMV
- Freinage de la visserie et des bouchons
- Achat et pose de protections de carter sur mesure Bub Composite
- Aile de requin GB Racing
- Silencieux Akrapovic (en position basse) et protections GB racing
- Commandes reculées Robby
- Radiateur gros volume Sud-ouest radiateurs
- Poignée à tirage rapide Domino
- Maitre-cylindre de frein Brembo Pr19
- Protection de levier Rizoma
- Sonde de température et affichage digital Koso
- Amortisseur neuf Shock Factory
- Pose de récupérateurs de fluide racing (prévus et vendus à cet effet)
- Conservation du faisceau d’origine mais suppression de tous les feux
- Pose d’une barre de leds souple
- Et le meilleur pour la fin, pose et surtout peinture d’un poly complet. Bravo le peintre !

Résultat magnifique en prévision

Pour ma part, le travail est, pour ainsi dire, déjà fait puisque la base est bien la fameuse 33 Gardette de 2011. C’est avant tout l’habillage qui a changé pour une sombre problématique de largeur de fessier pour un pilote dont la décence m’impose de taire le nom. En gros, il y a eu permutation d’habillage entre la 33 Gardette d’origine et ma Cazeaux proto.

C’est ce qu’on appelle dans le milieu un bitza dans le plus pur style café racer :

- Faisceau racing allégé (plus de Neiman, un seul gros fusible, plus d’éclairage)
- Batterie litium Solise (500g) déportée sous la selle
- Régulateur déplacé devant la colonne de direction
- Suppression du bloc compteur (mes oreilles suffisent)
- Suppression du ventilateur et d’une partie de l’os de poulet
- Suppression de la boite à air et remplacement par des cornets KN (le faisceau est placé à la place du filtre à air)
- Boucle arrière retaillée et platines de fixation rallongées pour augmenter la hauteur de selle et éviter le contact entre le cadre et le réservoir
- Silencieux Mig d’origine vidés et placé en position haute (sur ligne d’origine Café racer) sur silent-blocs
- Plaque numéro avant alu GMP sur supports LSL
- Commandes reculées Bouchardon (magnifiques)
- Tampons type roulettes de protection de radiateur prévus pour se tordre, sans abîmer (j’espère) les fixations de culasse
- Poignée trirage rapide ¼ de tour
- Maitre-Cylindre Brembo PR 19
- Amortisseur Shock Factory

Si l’on compte le réservoir alu de type Black magic cela fait un sacré allègement.

Côté moteur Manu a bien bossé à partir du stock de pièces que nous avions récupérés

- Vilebrequin d’occasion contrôlé équilibré
- Coussinets neufs
- Pistons, segments neufs
- Coupelles neuves
- Arbres à cames refaits par Techni Profil
- Joints de culasse neufs
- Patins tendeurs de chaine de distribution neufs

Après un rodage amoureux par Polo c’est une mécanique en pleine santé. Par contre, pas de prépa destiné à booster les performances. C’est une vraie Gardette avec des cornets de 45 et un boitier d’origine. Après l’expérience de 2011, seule compte la fiabilité, c’est le pilote qui fera les performances.

Les freinages de fluides sont déjà faits, l’aile de requin n’a pas bougée donc il ne reste plus qu’à poser des récupérateurs de fluide, un bac récupérateur d’huile, une protection de levier de frein, les fameuses protections de carter Bub, des repose pieds à embout téflon, un feu de position.

Ca c’est le nécessaire, mais j’aimerais régler deux problèmes qui me tarabustent :

- Relever encore l’assise en remplaçant la selle d’origine de Black par une vraie coque piste et une mousse de selle : j’avais vu ça sur le proto de Marco confectionné par Charles Laurent. Renseignements pris c’est Jérome Vitiello qui lui avait confectionné. Grace à Tripou qui connait la bande du Team Orange Mecanica, je le contacte et, séduit par notre projet et ayant gardé le moule, il me renvoi une magnifique coque racing parfaitement finie. Bravo et merci l’artiste ! On se reverra sur la piste en juillet avec Marcus en prime !
- Améliorer le refroidissement car le radiateur gros volume est monté sur ma Cazeaux : je pense poser un refroidisseur de quad sur la durite de sortie des culasses, mais aussi poser un radiateur d’huile additionnel. A voir lequel, où et avec quel système de dérivation.

Sur le papier c’est quand même Tripou qui a le plus de boulot et, surtout, chacun doit se débrouiller dans son coin.

Alors, au taf, car la trêve des confiseurs est finie et le premier roulage va venir vite.


Eparpillés aux quatre coins de la piste façon puzzle